Le voyage d'Ernest Astrimbal

Plus on pédale moins fort, moins on avance plus vite…en Amérique du Sud !

21

fév

2016

Le succès des vélos

Nous avons un succès fou avec les vélos en Argentine (surtout le poulpe !)

Jusqu’à aujourd’hui (c’est-à-dire le 19 février) on a été : filmés 1 fois pour la télé, interviewés 2 fois pour une radio, et 2 fois pour un journal. Mais nous n’avons pu récupérer que le film.

La première fois, c’est un homme qui nous a bombardé de photos au bord de la route, nous avons appris plus tard que c’était pour un journal. C’était à Buenos Aires.

La deuxième fois c’était à Caleta Olivia et nous avons été garnis. D’abord quelqu’un nous a demandé de nous garer au bord de la route et a commencé à nous interviewer et à nous poser des questions… et ensuite un autre journaliste est arrivé, le 1er n’avait même pas fini que l’autre nous parlait, lui c’était pour une radio.

P1060473 (Copier)

Le journaliste enregistrait nos voix

Le 1er nous a dit au revoir : un abrazo et puis chao. L’autre a fait son interview et nous a remerciés.

Comme ils avaient mis longtemps nous avons garé les vélos et on a décidé de manger là. Nous avions commencé à acheter à manger quand un 3° est arrivé avec sa fille et une copine (15 ans environ). Elles nous ont même donné un « pepito » : biscuit argentin fourré au dulce de leche ! Lui il travaillait pour une radio. Il nous a interviewé, posé des questions, etc…

P1060479 (Copier)

A gauche le 1° journaliste, le 3° journaliste est le grand-père aux cheveux gris!

Le cinquième journaliste était bien plus tard. C‘était hier et donc je m’en souviens très bien, a SALTA, au nord de l’Argentine. Ils étaient deux, le caméraman, déjà en train de nous filmer, et le journaliste avec son micro. Le journaliste nous a demandé d’où nous étions (de donde vienen ?), où allez-vous (a donde van ?), depuis combien de temps vous êtes partis de France (desde cuanto tiempo viajan ?), que pensez-vous de l’Argentine (que piensan de Argentina ?), qu’avez-vous retenu en particulier ? (Cual le gustaba en particular ?),…

Le journal nous a dit que nous allions passer sur Canal Once, une chaine de télé qui couvre toute l’Argentine, et le caméraman nous a filmés en repartant.

En arrivant au centre-ville, nous avons vu dans le ciel un arc-en-ciel circulaire autour du soleil.

DSC00782 (Copier)

le cameraman nous a dit que ce phénomène s’appelle « cielo-iris »

Nous avancions à vélo, regardant le ciel, quand nous avons vu le studio de la chaine Canal Once. Le caméraman était sorti en train de filmer le phénomène. Il a été surpris de nous revoir et nous a proposé de nous donner le film de notre interview sur une clé USB quand il serait prêt.

A 18 heures Maïa et Anaïs sont retournées au studio avec notre clé USB…Maïa va raconter son expérience dans le studio mais dans un autre article.

 

Voici le film qui a été diffusé à télé :

désolé, nous n’arrivons pas à e charger……….:(

 

LE STUDIO (Maïa 20-02-16)

Nous sommes allées au studio de « Canal 11 » avec Anaïs pour récupérer une copie du film réalisé pour le journal de 20h.

Quand nous sommes arrivées à l’accueil, le monsieur nous a demandé ce qu’on voulait. Anaïs a voulu demander le journaliste, mais elle avait oublié son nom, le monsieur nous a demandé : « Est-ce qu’il est gros ? Quelle est sa couleur de cheveux ? Puis il a demandé s’il était moche !

Anaïs a dit « non, non », et puis pour blaguer elle a ajouté « si, il est très moche ! »

Ils ont bien rigolé et le monsieur a appelé le journaliste qui nous avait interviewés.

Le journaliste était très très sympa, il nous a fait visiter le studio. En entrant, Anaïs avait entendu l’air de « la petite maison dans la prairie » : c’est parce que ça passait sur « canal 11 ».

Nous sommes entrées dans une salle avec 2 décors : un coloré pour les émissions, l’autre avec des télés, les sièges derrière un comptoir, et un fond bleu.

Il y avait d’énormes caméras entre les deux !

Enfin, nous sommes allés dans une pièce où il y avait des millions de boutons (sans exagérer !).

En 2 secondes il nous a mis le film sur la clé et nous sommes reparties.

 

 

 

 

 

 

Share this:

About Author

Cyril

 


2 Responses

  • Bertrand - Bazé

    « Succès des vélos et Gloire »
    Youri, tu aurais pu intituler ton article comme cela, pour 2 raisons :
    Primo, vous allez devenir des gloires de l’Amérique du sud.
    Secundo, chez nous le « cielo-iris » est appelé « une gloire ». Nous avons eu un jour la chance d’en voir un, au sommet de la Bonnette, dans les Basses-Alpes. Magnifique dans le brouillard, avec le soleil dans notre dos.
    Il y a beaucoup de description des variantes de ces halos. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Gloire_(ph%C3%A9nom%C3%A8ne_optique)

    • Cyril

      Merci! Qu’il est fort ce Bazé! Maïa nous a fait a tous la lecture complète de l’article. Mais est-ce vraiment le même phénomène que nous avons vu? Sur les photos de l’article le phénomène se produit autour d’une ombre, dans notre cas, c’était vraiment autour du soleil.
      En tous cas on aime bien ta proposition de titre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>